Dolls-Village

  • Projet de restauration Hindsgaul "Maxime"

    L'occasion était trop belle : un mannequin Hindsgaul de la série "Maxime" à un prix super sympa. Mais, il y a un mais ... Un état qui d'habitude fait fuir les amateurs : repeinte en noir, puis en argenté et enfin poncée à certains endroits pour produire un vague effet de panthère, ou autre félin similaire.
    Les photos du vendeur ne laissaient que peu de doutes au sujet du modèle ni au sujet de l'état général. Il y avait bien une vieille bande adhésive autour de l'un des bras. Pour le reste, elle était saine sans dégât apparent.

    P1070367.JPG

    La particularité de la série "Maxime" réside dans sa taille : au lieu du traditionnel 36, Maxime affiche un 42, c'est à dire une taille normale. Fabriquée dans les années 80, elle est difficile à trouver et chère de surcroît. Cela justifiait à mes yeux de parcourir 240 km pour aller la chercher. Mon intérêt bousculera le planning des réparations: Maxime passera avant les autres!

    17 Septembre
    Après 3 jours de travail, une main et les deux bras ont été décapés. L'acétone n'a aucun effet sur la peinture et ce n'est que le ponçage manuel qui vient à bout de cette "peau" artificielle. La bande adhésive cache une fracture réparée sommairement. La réparation semble solide mais pas entièrement jointive, donc moins grave qu'il n'y parait.

     P1070549W.JPG

    23 septembre
    Les progrès sont tellement lents que je me change les idées en travaillant sur l'International dont le buste et la tête sont à présent décapés.

    P1070698.JPG

    8 octobre
    Les éclats et fêlures ont étés rebouchés et la plaque de base du buste fixée au mastic polyester. Peinture de base grise pour déceler les imperfections - il en reste! - La fracture mal réparée du bras droit a été rebouchée et égalisée.

    P1080003.JPG

    P1080004.JPG

  • Projet de restauration Hindsgaul "International"

    Les projets s'enchaînent en cette fin d'année et il faut profiter des dernières belles journées pour travailler dehors.
    La dernière trouvaille s'est faite sur un site de petites annonce début septembre près d'Herzogenrath. Son état ferait renoncer plus d'un amateur. Repeinte grossièrement en blanc elle laisse présager plusieurs (mauvaises) surprises.

    mannequin,mannequin d'étalage, hindsgaul,international,

    Je décide de faire immédiatement une analyse plus poussée. Si un bras peut être décapé en quelques minutes à la ponceuse, il n'en va pas de même pour le buste et la tête. La seule solution qui fonctionne est le décapage au couteau de cuisine, aiguisé toutes les 10 minutes d'utilisation.
    Je commence par le visage.

    mannequin,mannequin d'étalage, hindsgaul,international,

    La peinture d'origine est recouverte par au moins 3 couches, dont la plus tenace est celle appliquée à la bombe. Il faudra une semaine pour en arriver à bout.
    La bonne nouvelle : à part le bout nez manquant, il n'y a pas de dégât particulier et on peut même voir le maquillage d'origine. Celui-ci disparaîtra lors des étapes suivantes.

    mannequin,mannequin d'étalage, hindsgaul,international,

     

  • Mannequin Hindsgaul 5403 Sandra

    C'est avec une joie non dissimulée que je présente la dernière restauration réalisée au "village". Il s'agit du modèle Sandra référence 5403 chez Hindsgaul. Profitant des derniers rayons de soleil de la saison, la voici qui pose dans le jardin pour votre plus grand plaisir.

    mannequin, mannequin d'étalage, hindsgaul, sandra, etalagepop

    mannequin, mannequin d'étalage, hindsgaul, sandra, etalagepop

    mannequin, mannequin d'étalage, hindsgaul, sandra, etalagepop

  • Projet de restauration mannequin Hindsgaul 5403 "Sandra"

    Le "Village des poupées" désire aussi vous faire partager le travail dans sa clinique. C'est mon coté bon samaritain qui sauve les éclopées , estropiées et autres barbouillées.

    Il s'agit cette fois de Sandra, fabriquée par Hindsgaul en 1987, l'un des modèles les plus sensuels de leur production. J'en possède déjà un exemplaire acheté en 2004-2005. Celle-ci a été trouvé sur un site de petites annonces. Peinte en noir,  mais reconnaissable immédiatement à son déhanché sensuel et une position de la tête très fière, elle attire tout de suite mon attention. Sur place, le doute n'était plus permis, il s'agissait bien d'une Sandra. Hélas repeinte, mais aucun dégât visible. Elle valait bien ses 200 km de route.


    P1030261.JPG

    Voici sa transformation progressive. D'abord nettoyage de cette peinture noire au diluant cellulosique (dehors, avec des gants). Un litre et demi de solvant sera nécessaire. Sous la peinture noire un couche d'apprêt gris, et seulement en dessous la peinture d'origine. La peintre grise sera à peu près conservée pour donner un meilleur aspect et un bon accrochage à la couleur qui sera appliquée.

    P1030271.JPG

    Oui, je partage votre avis : elle a bien triste mine.

    P1030274A.JPG

    Fin de journée, elle présente déjà mieux en couleur chair. Bras et mains doivent encore être traités.
    A suivre...

    Octobre 2016. La restauration n'a presque pas progressé, si ce ne sont les bras et mains repeints également. Les soirées d'automne sont davantage propices au travail à l'intérieur. Je commence le maquillage.

    Chaque nouveau projet est l'occasion de tester de nouvelles techniques afin d'obtenir un rendu réaliste.

    Par exemple, le blanc des yeux subit un passage de noir au pinceau sec. Du coup le regard est moins hirsute.
    P1030854.JPG
    Après quelques mois d'errements au niveau du maquillage et un désintéressement passager, la voici enfin montrable:

    mannequin,mannequin d'étalage,restauration de mannequin,doll,dolls village,doll repair,village des poupées