Rohinnis

Il était une fois... deux mannequins achetés aux enchères pour faire des études de portraits. Malheureusement leurs possibilités de mouvements étaient limitées ; d'autres mannequins furent donc achetés ... jusqu'à former un véritable village. 13 ans plus tard, elles sont plus de 40 à être mises en scène pour mon plaisir ... et le vôtre.

Aujourd'hui, force est de constater qu'en Belgique et en France ces mannequins de vitrine n'ont plus la cote. On leur préfère souvent des bustes ou des modèles sans tête. Les vrais, les beaux sont souvent relégués, voire abandonnés pour toutes sortes de loisirs créatifs. Pourtant, certaines de ces poupées sont de véritables oeuvres d'art que l'on ne se lasse pas de contempler.

En 2014, une "clinique" a été ouverte pour réparer les dégâts des ans et les dégâts des gens : mannequins repeints, mannequins "explosés", mannequins incomplets.
Je peux maintenant réparer la structure et les membres, placer des yeux de verre (en fait, de l'acrylique), repeindre et réaliser un maquillage de base.
Entre 3 et 5 mannequins sont reconditionnés chaque année.