• Projet de restauration : Nissen Y1 Sophie

    Des mois que je n'ai rien fait, et puis tout d'un coup les choses s'emballent. J'avais à peine trouvé la peinture pour un autre mannequin, que je ramène celle-ci.  

    Dimanche 13/7

    IMG_1598w.jpg

     IMG_1601w.jpg 

    En deux images, vous avez compris que son état est désespéré.

    C'est le pire état que j'aie jamais eu pour un mannequin. Restaure? Restaure pas et coupe la tête? C'est alors que plusieurs personnes m'écrivent et m'incitent à la restaurer car il y a un truc. S'il fonctionne, ce sera plus simple qu'il n'y parait.
    La première opération consiste à stabiliser le bas du buste avec de la résine et de la fibre de verre afin que les déchirures ne bougent pas à l'étape suivante. Le morceau manquant de la hanche gauche est obturé avec de la fibre de verre.

    Cette première étape réalisée, je pose les deux parties soigneusement bout à bout et j'emmaillote le buste de tape de masquage. Tout le rouleau y passe et il en faudra encore.

    IMG_1602w.jpg

    Il reste un trou au niveau du sternum, mais le morceau sera posé plus tard. Elle fait déjà moins pitié mais demain aura lieu l'épreuve de vérité...

    Lundi 14/7

    Le tape de peintre risque de céder, me dit-on. J'emballe donc d'une couche bien serrée de tape plastique.

    IMG_1604w.jpg

    Deux trous de 10mm sont forés dans le dos, l'un à proximité de la cassure et l'autre dans le cou. Ensuite, j'injecte tout le contenu d'une bombe de mousse de polyuréthane. Vous l'avez deviné, le tape sert à contenir la dilatation de la mousse.

    Mardi 15/7

    La mousse a déjà polymérisé pendant 24 heures. C'est le moment de vérifier le travail.

     IMG_1605w.jpg

    Le résultat est probant: tout tient bien ensemble. Je pose à nouveau quelques bandes de tape pour garder le buste en place pendant encore 2 jours.

    Dimanche 20/7 

    Aujourd'hui commence le travail le plus ardu et le plus désagréable: la préparation de surface. La pièce correspondant au sternum est collée à la résine sur une base de mat de verre. L'ajustage est difficile car il s'agit de pièces thermoformées. Le buste est travaillé par l'extérieur avec un fin mat de verre enduit de résine, puis poncé et égalisé au mastic. La pièce manquante est reconstituée au polyester sur la couche réalisée tout au début du travail de restauration.

    Fin de journée, environ la moitié est faite.

    IMG_1612w.jpg

     

    IMG_1614w.jpg

    Les deux trous ayant servi à l'injection de la mousse sont encore visibles.

    Mardi 22/7

    Le travail de ponçage et masticage touche à sa fin... enfin, c'est ce que je pensais. Une couche d'apprêt gris est pulvérisée afin de mieux voir toutes les imperfections.

    IMG_1622w.jpg