Projet de restauration Hindsgaul "Maxime"

L'occasion était trop belle : un mannequin Hindsgaul de la série "Maxime" à un prix super sympa. Mais, il y a un mais ... Un état qui d'habitude fait fuir les amateurs : repeinte en noir, puis en argenté et enfin poncée à certains endroits pour produire un vague effet de panthère, ou autre félin similaire.
Les photos du vendeur ne laissaient que peu de doutes au sujet du modèle ni au sujet de l'état général. Il y avait bien une vieille bande adhésive autour de l'un des bras. Pour le reste, elle était saine sans dégât apparent.

P1070367.JPG

La particularité de la série "Maxime" réside dans sa taille : au lieu du traditionnel 36, Maxime affiche un 42, c'est à dire une taille normale. Fabriquée dans les années 80, elle est difficile à trouver et chère de surcroît. Cela justifiait à mes yeux de parcourir 240 km pour aller la chercher. Mon intérêt bousculera le planning des réparations: Maxime passera avant les autres!

17 Septembre
Après 3 jours de travail, une main et les deux bras ont été décapés. L'acétone n'a aucun effet sur la peinture et ce n'est que le ponçage manuel qui vient à bout de cette "peau" artificielle. La bande adhésive cache une fracture réparée sommairement. La réparation semble solide mais pas entièrement jointive, donc moins grave qu'il n'y parait.

 P1070549W.JPG

23 septembre
Les progrès sont tellement lents que je me change les idées en travaillant sur l'International dont le buste et la tête sont à présent décapés.

P1070698.JPG

8 octobre
Les éclats et fêlures ont étés rebouchés et la plaque de base du buste fixée au mastic polyester. Peinture de base grise pour déceler les imperfections - il en reste! - La fracture mal réparée du bras droit a été rebouchée et égalisée.

P1080003.JPG

P1080004.JPG

Les commentaires sont fermés.