dolls village

  • Projet de restauration mannequin Hindsgaul 5403 "Sandra"

    Le "Village des poupées" désire aussi vous faire partager le travail dans sa clinique. C'est mon coté bon samaritain qui sauve les éclopées , estropiées et autres barbouillées.

    Il s'agit cette fois de Sandra, fabriquée par Hindsgaul en 1987, l'un des modèles les plus sensuels de leur production. J'en possède déjà un exemplaire acheté en 2004-2005. Celle-ci a été trouvé sur un site de petites annonces. Peinte en noir,  mais reconnaissable immédiatement à son déhanché sensuel et une position de la tête très fière, elle attire tout de suite mon attention. Sur place, le doute n'était plus permis, il s'agissait bien d'une Sandra. Hélas repeinte, mais aucun dégât visible. Elle valait bien ses 200 km de route.


    P1030261.JPG

    Voici sa transformation progressive. D'abord nettoyage de cette peinture noire au diluant cellulosique (dehors, avec des gants). Un litre et demi de solvant sera nécessaire. Sous la peinture noire un couche d'apprêt gris, et seulement en dessous la peinture d'origine. La peintre grise sera à peu près conservée pour donner un meilleur aspect et un bon accrochage à la couleur qui sera appliquée.

    P1030271.JPG

    Oui, je partage votre avis : elle a bien triste mine.

    P1030274A.JPG

    Fin de journée, elle présente déjà mieux en couleur chair. Bras et mains doivent encore être traités.
    A suivre...

    Octobre 2016. La restauration n'a presque pas progressé, si ce ne sont les bras et mains repeints également. Les soirées d'automne sont davantage propices au travail à l'intérieur. Je commence le maquillage.

    Chaque nouveau projet est l'occasion de tester de nouvelles techniques afin d'obtenir un rendu réaliste.

    Par exemple, le blanc des yeux subit un passage de noir au pinceau sec. Du coup le regard est moins hirsute.
    P1030854.JPG
    Après quelques mois d'errements au niveau du maquillage et un désintéressement passager, la voici enfin montrable:

    mannequin,mannequin d'étalage,restauration de mannequin,doll,dolls village,doll repair,village des poupées

     

  • Reconstruction d'un mannequin Hindsgaul série Revel

    J'emploie ici le mot "reconstruction" plutôt que "restauration". En effet, à bien regarder les pièces, elles proviennent toutes d'un mannequin différent. Leur point commun : toutes les pièces avaient été repeintes en noir ou en gris, avec une épaisse sous-couche.

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe,hindsgaul,revel,dolls village,doll repair

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe,hindsgaul,revel,dolls village,doll repair

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe,hindsgaul,revel,dolls village,doll repair

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe,hindsgaul,revel,dolls village,doll repair

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe,hindsgaul,revel,dolls village,doll repair

    Pas encore terminée, mais déjà "montrable"  (restent des retouches sur les mains et le bas des jambes, équilibrer les sourcils, poser des cils, du rouge-brun comme bonne mine sur le dessus des joues et peindre les ongles)

  • Facéties d'un mannequin d'étalage

    L'occasion était trop belle. Je réquisitionne un mannequin pour participer à la construction du chalet de jardin.
    Fabrication New John Nissen, identification CT22.

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe, dolls village

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe, dolls village

    mannequin,mannequin d'étalage,doll,dummy,schaufensterpuppe, dolls village

  • Comment reconnaître et identifier un mannequin Hindsgaul

    La question récurrente lorsque l'on désire acheter un mannequin est : Quelle est sa marque?
    Bon nombre de vendeurs sont incapables de vous répondre. Alors voici quelques informations pertinentes et quelques photos.

    Cet article-ci se limitera à la marque HINDSGAUL qui a connu ses heures de gloire des années 80 jusqu'au début des années 2000.

    Visuellement, il est possible de reconnaitre au premier coup d'oeil, avec 95% de certitude, un mannequin Hindsgaul à l'assemblage des jambes : depuis le début des années 80, Hindsgaul utilise un système de glissières verticales.

    hindsgaul-jambes.jpg

     

    Le marquage 

    L'identification des mannequins Hindsgaul est réalisée de plusieurs manières:

    Il y a d'abord l'étiquette du fabricant apposée sur le bas du dos (partie buste). En plus du nom, elle mentionne un code à 4 chiffres, par exemple 5503. Dans cet exemple, 55 indique le modèle et 03, la pose. 

    hindsgaul-etiquette-745708009720791.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Plus tard, Hindsgaul indiquera également le numéro de la tête avec un suffixe, par exemple 6701-51.

     A partir des années 90, le nom "Hindsgaul" ainsi que l'année de fabrication sont gravés sur la plaque d'accrochage des bras, dite "trou de serrure", de chaque coté du buste.

     

    Le numéro de modèle est appliqué au tampon à plusieurs endroits (bras, buste, jambes) afin de s'assurer que les membres correspondent bien au modèle.

    Il faut démonter le mannequin pour le voir:

    sur l'intérieur des bras, sur la partie métallique de la rotule d'épaule – à ne pas confondre avec les grands chiffres estampés (3 chiffres) qui constituent le numéro de la pièce pour une recommande éventuelle.

    hindsgaul-fixation-bras-2.jpg

    Sur le buste, à coté des "trous de serrure"

    Sur la partie inférieure du corps, généralement sur le bord de la jambe gauche, parfois sur les deux parties

    tHindsgaul-identification-jambes.jpg

     Les mains ne portent pas d'identification particulière. Hindsgaul emploie les mêmes mains que d'autres fabricants, mais utilise ses propres fixations: l'ergot ressemble à un drapeau triangulaire.

     

    Hindsgaul-mains.jpg

    Fort de ces informations, je vais pouvoir les utiliser pour identifier un mannequin vu sur un site d'annonces et guider le vendeur avec des questions pertinentes afin de les comparer avec ma documentation.

     Cas pratique

    Cas extrême, mais que j'ai rencontré plusieurs fois : mannequin repeint entièrement en noir, étiquette disparue ou recouverte.

    image1.JPG

    Voici comment procéder :

    Disposer d'une photo montrant l'entre-jambes. Si les 2 jambes sont séparées verticalement, il y a 95% de chances qu'il s'agit d'une Hindsgaul. Les 5% restants proviennent de Peiter Marth (mais qui ne produit plus de mannequins réalistes depuis longtemps) ou Decter (fabricant américain, donc peu disponible en Europe).

    Ensuite on demande au vendeur de retirer les bras et de lire les indications sur les fixations. Si la fabrication est postérieure à 1990, le nom "Hindsgaul" et l'année sont gravés sur les fixations des bras. On demandera également de chercher un nombre de 4 chiffres appliqué au tampon (bien qu'on reçoive souvent comme réponse le nombre estampé en grand et qui est en fait le numéro de pièce du fabricant de bras). Si tous les numéros sont pareils, le mannequin est dans son état d'origine. Dans le cas contraire des pièces ont été échangées avec sa voisine, cas fréquent dans les grands magasins et parmi ceux qui rachètent des lots.

    Les références collectées permettront ensuite de rechercher dans la documentation les photos du mannequin d'origine.  Une source abondante de documentation est www.Flickr.com La plupart des amateurs ou collectionneurs y mentionnent également la marque, le nom ou le numéro de modèle.

    Dans l'exemple ci-dessus, la séparation verticale des jambes est bien visible. Le forme ronde des épaules m'oriente vers une fabrication de 1985 ou antérieure. Sans doute un model "Revel" qui fut vendu à un grand nombre d'exemplaires. Sur place, l'inspection des pièces confirmera mon hypothèse.

    A mon grand regret, Hindsgaul a été racheté par Retailment après sa faillite en 2008 et ne fabrique plus ces splendides mannequins réalistes qui ont fait sa renommée des années 80 jusqu'au début des années 2000.